accueilGratien Gélinas au fil des annéesPrincipaux repèresProfil biographique
Oeuvres publiéesAnimation et diffusionInstructions quant aux droitsPhoto officielle
Oeuvres publiées sur Gratien GélinasDes archives à explorerEnglish

La société Productions Gratien Gélinas gère les droits d’auteur de l’ensemble de l’œuvre de ce dramaturge depuis son décès.


Administration et
gestion des droits d’auteur

anne-marie@amsicotte.com

 

Grand-père du théâtre québécois, Gratien Gélinas occupe une position unique dans l’histoire culturelle du Canada. Ses personnages bien de chez nous, ses succès retentissants et son acharnement à constituer pour le Québec une dramaturgie nationale ont fait de lui un créateur important, un véritable défricheur.

Son don pour la comédie le conduit jusqu’à l’écriture d’une série radiophonique qui propulse son personnage principal, Fridolin, dans le firmament des célébrités. Ce créateur doté d’une énergie peu commune devient la première grande vedette de la scène québécoise. Stimulé par ce succès, il écrit et produit sur scène la série des neuf grandes revues musicales Fridolinons entre 1938 et 1946.

À la fin des années 1940, il caresse l’ambition d’écrire une pièce de théâtre, qui deviendra Tit-Coq, la première pièce véritablement canadienne-française qui soit passée à la postérité. Viendront ensuite Bousille et les justes, qu’il considère comme sa meilleure pièce, ainsi que Hier, les enfants dansaient, résolument moderne.

Après avoir collaboré à l’essor du septième art au pays en présidant Téléfilm Canada, Gélinas retrouve le goût d’écrire une pièce. La Passion de Narcisse Mondoux sera son chant du cygne : victime de sénilité, il s’éteint en 1999. Ses pièces de théâtre et ses grands spectacles sur scène sont régulièrement joués par les troupes contemporaines, et de nombreux élèves étudient ses textes à l’école. Créateur fascinant par sa complexité et sa profonde humanité, metteur en scène doué et auteur de premier plan, Gratien Gélinas est l’un des géants de l’histoire des arts au pays.

 

PIÈCES DE THÉÂTRE

L’intégrale illustrée

Gratien Gélinas
 

Grand-père du théâtre québécois, Gratien Gélinas est la source d’une dramaturgie dont il a littéralement défini la nature, ainsi que l’écrit Paul Lefebvre en présentation, en prenant à bras le corps l’ensemble des codes qui permettent à une communauté artistique de communiquer avec la collectivité dont elle est issue. Gélinas a ­établi les bases du théâtre québécois : le français parlé, les ­personnages aux émotions complexes et les constructions dramatiques doublées d’enjeux symboliques. Ses œuvres reflètent non seulement l’expérience intime d’un être humain devenu dramaturge, mais l’époque dans laquelle elles ont été écrites, l’aventure d’une nation. 
 
Pour la première fois, ses quatre pièces de théâtre, couvrant un demi-siècle de l’histoire culturelle et sociale du Québec, sont éditées en un seul volume. L’ouvrage, enrichi d’une ­chronologie, d’une bibliographie et d’une iconographie généreuse, est placé sous la direction d’Anne-Marie Sicotte, petite-fille et biographe de Gélinas. 
 
Tiré de la présentation de Paul Lefebvre: « Qu’est-ce que la dramaturgie québécoise doit à Gratien Gélinas ? Tout. C'est lui la source. Tout le théâtre antérieur n’a pas d'intérêt artistique, mais uniquement historique. Avant lui, ça bredouille, ça bégaie, c’est éteint. Ce qui est remarquable, ce n'est pas qu’il ait fait faire un saut qualitatif à la dramaturgie québécoise par ses sketches et par ses pièces, c'est qu'il a littéralement défini la nature même de cette dramaturgie québécoise, celle-ci étant ici entendue comme l'ensemble des codes explicites, mais surtout implicites, qui permettent à une communauté théâtrale de communiquer, par son art, avec la collectivité dont elle est issue. »
 
L’intégrale comprend: 
 
Tit-Coq (1948) 
 
Bousille et les Justes (1959) 
 
Hier, les enfants dansaient (1966)