accueilGratien Gélinas au fil des annéesPrincipaux repèresProfil biographique
Oeuvres publiéesAnimation et diffusionInstructions quant aux droitsPhoto officielle
Oeuvres publiées sur Gratien GélinasDes archives à explorerEnglish

La société Productions Gratien Gélinas gère les droits d’auteur de l’ensemble de l’œuvre de ce dramaturge depuis son décès.


Administration et
gestion des droits d’auteur

anne-marie@amsicotte.com

 

Grand-père du théâtre québécois, Gratien Gélinas occupe une position unique dans l’histoire culturelle du Canada. Ses personnages bien de chez nous, ses succès retentissants et son acharnement à constituer pour le Québec une dramaturgie nationale ont fait de lui un créateur important, un véritable défricheur.

Son don pour la comédie le conduit jusqu’à l’écriture d’une série radiophonique qui propulse son personnage principal, Fridolin, dans le firmament des célébrités. Ce créateur doté d’une énergie peu commune devient la première grande vedette de la scène québécoise. Stimulé par ce succès, il écrit et produit sur scène la série des neuf grandes revues musicales Fridolinons entre 1938 et 1946.

À la fin des années 1940, il caresse l’ambition d’écrire une pièce de théâtre, qui deviendra Tit-Coq, la première pièce véritablement canadienne-française qui soit passée à la postérité. Viendront ensuite Bousille et les justes, qu’il considère comme sa meilleure pièce, ainsi que Hier, les enfants dansaient, résolument moderne.

Après avoir collaboré à l’essor du septième art au pays en présidant Téléfilm Canada, Gélinas retrouve le goût d’écrire une pièce. La Passion de Narcisse Mondoux sera son chant du cygne : victime de sénilité, il s’éteint en 1999. Ses pièces de théâtre et ses grands spectacles sur scène sont régulièrement joués par les troupes contemporaines, et de nombreux élèves étudient ses textes à l’école. Créateur fascinant par sa complexité et sa profonde humanité, metteur en scène doué et auteur de premier plan, Gratien Gélinas est l’un des géants de l’histoire des arts au pays.

 

GRATIEN GÉLINAS

CURRICULUM VITAE ABRÉGÉ

Gratien Gélinas est né en 1909 à St-Tite-de-Champlain. En 60 ans de carrière, il s'est imposé comme l'un des «monstres sacrés» du théâtre et de la dramaturgie au Canada. Autodidacte, il a dû abandonner ses études classiques en raison de la crise économique qui sévissait en 1929. Il a néanmoins connu une carrière artistique remarquable.

RADIO

Il débute en 1934, à CKAC, dans Le curé du village, de Robert Choquette. Dès l'année suivante, il obtient son premier succès comme monologuiste dans Télévise-moi ça, revue de Louis Francoeur et Jean Béraud. En 1937 et pour les deux années qui suivent, il crée Fridolin,  le personnage qui le rendra célèbre.

THÉÂTRE

En 1938, il monte sur scène avec Fridolinons, première d'une longue et fructueuse série de revues d'actualités qui se poursuit jusqu'en 1946.

Tit-Coq, sa première pièce, est présentée au Monument national en 1948 et connaît un grand triomphe : au cours de sa carrière, la pièce est jouée plus de 600 fois, aussi loin qu'en Finlande et en Suède.

En 1956, il participe au Stratford Shakespearean Festival (Ontario). Il y joue le rôle du Dr. Caius, dans The Merry Wives of Windsor et celui de Charles VI dans Henri V, avec Christopher Plummer.

En 1958, Gratien Gélinas inaugure la Comédie-Canadienne pour fonder un mouvement de théâtre qui se donnera comme fonction première de contribuer, par la création d'oeuvres canadiennes, à l'établissement d'une identité nationale dans les arts de la scène.

Créée en 1959, sa deuxième pièce, Bousille et les justes, sera jouée plus de 700 fois partout dans le monde

En 1966, il crée sa troisième pièce, Hier, les enfants dansaient. En 1967, la pièce est jouée en anglais  au Festival de Charlottetown, I.P.E. Elle est retransmise au réseau transcontinental de Radio-Canada (CBC) et présentée sur l'ensemble des réseaux de télévision éducative des États-Unis (PBS). En 1973, la pièce est présentée à Paris.

En 1986, Gratien Gélinas signe une dernière pièce, La Passion de Narcisse Mondoux, qui sera jouée plus de 600 fois dans tout le Canada ainsi qu'aux USA, dont 30 représentations à New York.

En 1987, au Centre national des Arts d’Ottawa et au Théâtre du Rideau Vert,de Montréal, un public de tous les âges redécouvre le merveilleux personnage de Fridolin alors qu'on reprend Les Fridolinades, près de 50 ans après sa création. Le succès populaire est tel qu'en 1989, on présentera Les Fridolinades 2 au Théâtre St-Denis puis en tournée dans tout le Québec.

TÉLÉVISION

En 1954, Gratien Gélinas écrit et interprète la série Les quat'fers en l'air. L’année suivante, il participe comme comédien à la série Les Plouffe. En 1987, il défend le rôle de Baptiste Lambert dans Les tisserands du pouvoir.

CINÉMA

Gratien Gélinas écrit et réalise en 1942 une parodie de La Dame aux camélias, la vraie, le premier film couleur parlant de fiction au Canada. En 1952, il porte Tit-Coq à l'écran. Il produit lui-même le film, dont il partage la mise en scène avec René Delacroix. De 1969 à 1978, Gratien Gélinas préside la Société de développement de l'industrie cinématographique canadienne, qui deviendra Téléfilm Canada. Durant les années quatre-vingt, il joue dans Red, de Gilles Carle, dans Bonheur d'occasion, de Claude Fournier et dans Agnes of God, de Norman Jewison, aux côtés de Jane Fonda et Ann Bancroft.